Recrutement facultaire

  1. Un poste de membre du corps professoral menant à la permanence ou permanent, en droit autochtone (Section de common law)
  2. Un poste de professeure ou de professeur menant à la permanence sur les enjeux juridiques autochtones (opportunité conjointe pour les sections de common law et droit civil)

Un poste de membre du corps professoral menant à la permanence ou permanent, en droit autochtone (Section de common law)

La Section de common law de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa lance un appel à candidatures pour un poste de membre du corps professoral menant à la permanence, en droit autochtone, afin de renforcer notre capacité d’enseignement et de recherche en matière de questions de droit autochtone et d’entamer la décolonisation de nos programmes.

Date limite des candidatures :.  L’étude des dossiers débutera le 5 octobre 2020 et continuera jusqu’à ce que le poste soit pourvu avec succès.

Nom du poste : Professeure adjointe ou professeur adjoint, ou professeure agrégée ou professeur agrégé.  Le poste de professeur ou professeure titulaire sera considéré seulement si la candidate ou le candidat retenu possède le niveau d’expérience approprié et des réalisations proportionnelles. 

Domaine d’expertise :  Droit autochtone

Modalités :  Poste qui mène à la permanence.  Ce poste fait partie du programme anglais de common law, enseigné en anglais.

Date d’entrée : 1er juillet 2021

Fonctions universitaires : Les fonctions d’un membre du personnel enseignant comprennent, à des proportions variables : a) les activités d’enseignement; b) les activités de recherche menées par la création artistique ou littéraire, le travail professionnel, ou la recherche; c) les activités de services universitaires; d) la supervision d’étudiants diplômés.

Compétences requises : Avant d’être embauchés, les candidates et les candidats doivent détenir un diplôme de premier cycle en common law et avoir complété ou être en voie de compléter une maîtrise ou un doctorat en droit. Si la candidate ou le candidat suit une maîtrise en droit, il ou elle doit en obtenir le diplôme dans les 6 mois suivant son embauche. Si le candidat ou la candidate suit un doctorat en droit, le superviseur ou superviseure du candidat ou de la candidate devra vérifier s’il est raisonnable que le mémoire soit présenté avant son embauche.

La préférence sera accordée aux candidats avec de meilleurs dossiers universitaires, qui ont fait leurs preuves en recherche, en publications et en expérience administrative et de gestion et qui sont capables d’excellence en enseignement, en contribution à la vie universitaire et à la gouvernance de la Faculté et en communication en anglais et en français.  Une connaissance substantielle de l’autre langue officielle du Canada est une exigence pour un poste permanent.  Le bilinguisme français-anglais est une valeur fondamentale de l’Université d’Ottawa.

Embauche préférentielle

Cette embauche se fera dans le respect des principes du plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion de l’Université d’Ottawa qui vise à remédier à la sous-représentation des personnes de quatre groupes désignés : les femmes, les personnes en situation de handicap, les Autochtones et les personnes racisées (minorités visibles), ainsi que toutes les personnes qualifiées qui possèdent les compétences et les connaissances requises pour dialoguer de manière productive avec des communautés égales, diversifiées et inclusives.  Dans le cas d’une embauche préférentielle, seules les candidatures des membres de ces groupes seront considérées et évaluées pour le poste vacant. Les personnes qui souhaitent être considérées comme membres d’un ou de plusieurs des groupes désignés sont priées de remplir le questionnaire confidentiel d’auto-identification au moment de la demande. Ce questionnaire peut être trouvé en ligne.

Affichage no : 20041 – CLAW

Salaire : L’échelle salariale d’une professeure adjointe ou d’un professeur adjoint commence à 86 986 $, à 96 088 $ pour une professeure agrégée ou un professeur agrégé et à 115 368 $ pour une professeure ou un professeur titulaire.

Avantages sociaux : L’Université d’Ottawa fournit un système de rémunération complet, qui inclut l’invalidité à long terme, l’assurance vie collective de base, une assurance maladie supplémentaire, le régime de retraite de l’Université d’Ottawa et une assurance vie optionnelle.

Lieu de travail : Faculté de droit, Section de common law, Université d’Ottawa, 57, rue Louis-Pasteur, Ottawa (Ontario), K1N 6N5, Canada.

Notre Faculté :  Située sur les territoires ancestraux non cédés de la nation algonquin, la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, Section de Common Law est la plus grande faculté de droit au Canada. Elle compte plus de 75 professeures et professeurs à la Section de common law, cinq centres de recherche, dix chaires et deux laboratoires. Elle offre ainsi un environnement intellectuel exceptionnel à ses étudiantes et étudiants, chercheures et chercheurs et professeures et professeurs. Nos programmes d’études supérieures comprennent des programmes de maîtrise générale ou spécialisée (LL.M.) ainsi qu’un programme de doctorat en droit (Ph.D).

La Faculté s’appuie sur une longue tradition d’enseignement et de recherche juridiques innovatrice, influente et ouverte sur le monde. Ses professeures et professeurs bénéficient de la position stratégique de la Faculté au sein de l’Université d’Ottawa et de la capitale du Canada, un lieu d’échange et de rencontre entre différentes traditions juridiques, dont le droit civil, la common law, ainsi que plusieurs systèmes juridiques autochtones.

Notre engagement envers la réconciliation et les peuples autochtones

La Faculté de droit de l’Université d’Ottawa reconnaît qu’elle occupe une terre située sur un territoire régi depuis des millénaires par les ordres juridiques algonquins et qui continue de l’être aujourd’hui. En tant que Faculté, nous sommes engagés envers une éducation plurijuridique qui comprend les lois et systèmes juridiques autochtones, le droit civil et la common law. Nous offrons un espace afin que toutes les étudiantes, tous les étudiants puissent apprendre, interroger et critiquer les règles de droit de façon professionnelle, éthique et respectueuse.

Nous croyons en des valeurs de respect et de réciprocité des relations et sommes déterminés à promouvoir les connaissances et les compétences en matière de lois et de peuples autochtones, ainsi que la lutte contre la discrimination et la mise en œuvre intégrale des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Nous nous engageons à augmenter et à promouvoir la pédagogie, la méthodologie et la recherche autochtones. Notre recherche est interdisciplinaire, inclusive et engagée envers le service à la communauté. Cet engagement comprend la décolonisation des espaces, des méthodes pédagogiques et des connaissances de façon à préparer nos apprenants, notre personnel administratif et nos professeures et professeurs à nouer des relations fondées sur le respect et la réciprocité avec les peuples et collectivités autochtones.

Un engagement pour la réconciliation, l’indigénisation et la décolonisation fait partie des six piliers du Plan stratégique de la section de common law, adopté en 2019. Ce plan inclut du soutien pour les apprenants autochtones grâce au bureau de la conseillère en relations autochtones et apprentissage des peuples autochtones, les offres de cours en droit autochtone, y compris l’élaboration d’un cours obligatoire afin de répondre à l’Appel à l’action 28 pour augmenter la portée de la recherche autochtone et des communications auprès de la communauté.

Dépenses de déménagement : La candidate ou le candidat retenu sera éligible à un remboursement de ses frais de déménagement, conformément à la politique de l’Université à ce sujet.

En raison du nombre de candidatures prévu, il sera impossible de tenir les personnes au courant de l’état courant de leurs candidatures.  Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.

Les candidatures incluront :

La lettre de présentation, qui mentionnera le niveau de compétence du candidat ou de la candidate en anglais et en français et qui indiquera de façon explicite si la candidate ou le candidat est en mesure d’enseigner en français ou dans les deux langues, un curriculum vitae à jour, une proposition de recherche détaillée, une description des intérêts pédagogiques, des relevés de notes pour chaque diplôme universitaire reçu (les relevés de notes non officiels sont acceptés à cette étape) et le nom et les coordonnées de trois références aux fins de contact pour la Faculté.  Les documents devront être envoyés par courriel à l’adresse suivante :

Adam Dodek, Doyen
Faculté de droit, Section de common law de l’Université d’Ottawa
57, rue Louis-Pasteur
Ottawa (Ontario) K1N 6N5, CANADA
ADRESSE COURRIEL : clawdean@uOttawa.ca

Toutes les personnes qualifiées sont invitées à postuler; la priorité sera toutefois accordée aux citoyens canadiens et citoyennes canadiennes, et aux résidents permanents.  Lors de la soumission de votre candidature, veuillez indiquer votre statut actuel.

Si vous êtes invité à poursuivre les étapes du processus de sélection, veuillez nous aviser de tout besoin nécessitant des mesures d’adaptations particulières en communiquant avec le Cabinet du vice-provost aux affaires professorales au 613-562-5958.  Les renseignements communiqués seront traités avec respect et confidentialité.

L’Université d’Ottawa est fière de sa tradition de bilinguisme vieille de plus de 160 ans. Par l’entremise de son Institut des langues officielles et du bilinguisme, l’Université offre aux membres de son personnel, de même qu’à leur conjoint ou conjointe, les moyens de devenir bilingue. Au moment de leur permanence, les professeures et les professeurs sont tenus de pouvoir fonctionner dans un milieu bilingue.

Avis de collecte de renseignements personnels
Conformément à la Loi de l'Ontario sur l'accès à l'information et à la protection de la vie privée et à la Politique 90 de l'Université, vos renseignements personnels sont recueillis sous l’autorité du University of Ottawa Act 1965, et sont destinés à être utilisés à des fins compatibles avec votre demande d'emploi et l'administration de votre relation de travail, si elle est établie. Si vous avez des questions concernant cette collecte d'informations personnelles, veuillez communiquer avec le Cabinet du vice-provost aux affaires professorales au 613-562-5958 ou par courriel au vra.affairesprofessorales@uottawa.ca.

 


 

Poste de professeure ou de professeur menant à la permanence sur les enjeux juridiques autochtones (opportunité conjointe pour les sections de common law et droit civil)

La Faculté de droit de l’Université d’Ottawa sollicite des candidatures afin de combler un poste de professeure ou de professeur menant à la permanence afin de renforcer notre capacité d’enseignement et de recherche dans le domaine des enjeux juridiques autochtones et de s’engager dans la décolonisation de nos programmes. La personne choisie occupera un poste à nomination conjointe entre la Section de droit civil et la Section de common law. Les candidatures sont acceptées à tous les rangs, y compris celui de titulaire, selon l’expérience.

L’étude des dossiers débutera le 5 octobre 2020 et continuera jusqu’à ce que le poste soit pourvu avec succès.

Notre Faculté (Section de droit civil et Section de common law)

Située sur les territoires ancestraux non cédés de la nation algonquine omamiwiiniwug, la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa est la plus grande faculté de droit au Canada. Elle compte 35 professeurs et professeures à la Section de droit civil, plus de 75 professeurs et professeures à la Section de common law, cinq centres de recherche, 14 chaires et deux laboratoires, offrant ainsi un environnement intellectuel exceptionnel à ses étudiants et étudiantes, chercheurs et chercheures et professeurs et professeures. Nos programmes d’études supérieures comprennent des programmes de maîtrise générale et spécialisées (LL.M.) ainsi qu’un programme de doctorat en droit (Ph.D.).

La Faculté s’appuie sur une longue tradition d’enseignement et de recherche

juridiques innovatrice, influente et ouverte sur le monde. Ses professeurs et professeures bénéficient de la position stratégique de la Faculté au sein de l’Université d’Ottawa et de la capitale du Canada, un lieu d’échange et de rencontre entre différentes traditions juridiques, dont le droit civil, la common law, ainsi que plusieurs systèmes juridiques autochtones.

Notre engagement envers la réconciliation et les peuples autochtones

La Faculté de droit de l’Université d’Ottawa reconnaît qu’elle occupe une terre algonquine située sur un territoire régi depuis des millénaires par les ordres juridiques algonquins et qui continue de l’être aujourd’hui. En tant que Faculté, nous sommes engagés envers une éducation plurijuridique qui comprend les lois et systèmes juridiques autochtones, le droit civil et la common law. Nous offrons un espace afin que toutes les étudiantes, tous les étudiants puissent apprendre, interroger et critiquer les règles de droit de façon professionnelle, éthique et respectueuse. 

Nous croyons en des valeurs de respect et de réciprocité des relations et sommes déterminés à promouvoir les connaissances et les compétences en matière de lois et de peuples autochtones, ainsi que la lutte contre la discrimination et la mise en œuvre intégrale des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation ainsi que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Nous nous engageons à amplifier et mettre de l’avant la pédagogie, la méthodologie et la recherche autochtones. Notre recherche est interdisciplinaire, inclusive et engagée envers le service à la communauté. Cet engagement comprend la décolonisation des espaces, des méthodes pédagogiques et des connaissances de façon à préparer nos apprenants, notre personnel administratif et nos professeurs et professeures à nouer des relations fondées sur le respect et la réciprocité avec les peuples et collectivités autochtones.

Les Facultés de droit civil et de common law ont toutes les deux des plans d’action, des cours et des formations obligatoires en droit autochtone : en Droit civil, tous les étudiants et étudiantes de 1ère année suivent un séminaire intensif et nous offrons une école d’été en territoire depuis 2005. En Common law, le plan comprend un cours obligatoire en 1ère année, des cours optionnels et une programmation intensive d’activités de formation et community-building. Nous avons plus de 50 étudiants et étudiantes autochtones en provenance de différentes nations dans nos programmes à tous les cycles d’études.

Fonctions :

  • Poursuite d’un programme de recherche et de publications dans le domaine des enjeux juridiques autochtones;
  • Enseignement et encadrement d’étudiants et d’étudiantes, y compris de nos étudiants et étudiantes autochtones, à tous les cycles d’études;
  • Participation à la mise en œuvre des plans stratégiques de l’Université d’Ottawa et des deux Sections en matière de réconciliation et de décolonisation des programmes;
  • Participation au rayonnement et à la gouvernance facultaire et universitaire;
  • Accomplissement de toute autre activité prévue à la convention collective.

Critères d’admissibilité :

  • La personne choisie devra avoir au moins un diplôme de deuxième cycle en droit, mais nous accorderons une préférence aux personnes ayant un doctorat ou qui sont sur le point de l’obtenir;
  • La capacité d’enseigner et de faire de la recherche en français et en anglais.

Outre les publications avec comité de lecture et le talent pour un enseignement de haute qualité, pourront être pris en considération, les projets de recherche en cours, l’excellence du dossier scolaire, la connaissance de langues autochtones et la capacité de contribuer à la vie universitaire.

Embauche préférentielle

Cette embauche se fera dans le respect des principes du plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion de l’Université d’Ottawa qui vise à remédier à la sous-représentation des personnes de quatre groupes désignés – les femmes, les personnes en situation de handicap, les Autochtones et les personnes racisées (minorités visibles), ainsi que de toutes les personnes qualifiées possédant les compétences et les connaissances requises pour dialoguer de manière productive avec des communautés équitables, diversifiées et inclusives. Dans le cas d'une embauche préférentielle, seules les candidatures des membres de ces groupes seront considérées et évaluées pour le poste vacant. Les personnes qui souhaitent être considérées comme membres d'un ou de plusieurs groupes désignés sont priés de remplir le questionnaire confidentiel d'auto-identification, à remplir au moment de la demande. Veuillez prendre en note le numéro de cet affichage. Ce questionnaire peut être trouvé en ligne.

No. de l’affichage : 20040-LAW

Conditions et salaire à l’embauche : Selon la convention collective en vigueur. L’attribution du poste menant à la permanence est soumise à une approbation budgétaire.

Entrée en poste : 1er juillet 2021

La demande devrait inclure un curriculum vitae à jour, un échantillon des publications, les noms et adresses de trois répondants avec lesquels la Faculté pourra communiquer, un relevé de notes pour chaque grade universitaire reçu et une lettre d’accompagnement décrivant les intérêts de recherche et d’enseignement.

Prière d’envoyer votre demande par courrier électronique à l’attention de la doyenne et du doyen des deux sections de la Faculté comme suit :

Marie-Eve Sylvestre, doyenne
Faculté de droit, Section de droit civil
57, rue Louis-Pasteur
Pavillon Fauteux, pièce 205
Université d’Ottawa
Ottawa (Ontario) K1N 6N5
Courriel : decanat.droitcivil@uottawa.ca

Adam Dodek, doyen
Faculté de droit, Section de common law
57, rue Louis-Pasteur,
Pavillon Fauteux, pièce 111
Ottawa ON K1N 6N5
Courriel :  clawdean@uottawa.ca

Toutes les personnes qualifiées sont invitées à postuler; la priorité sera toutefois accordée aux citoyens canadiens et citoyennes canadiennes, et aux résidents permanents.  Lors de la soumission de votre candidature, veuillez indiquer votre statut actuel.

Si vous êtes invité à poursuivre les étapes du processus de sélection, veuillez nous aviser de tout besoin nécessitant des mesures d’adaptations particulières en communiquant avec le Cabinet du vice-provost aux affaires professorales au 613-562-5958.  Les renseignements communiqués seront traités avec respect et confidentialité.

L’Université d’Ottawa est fière de sa tradition de bilinguisme vieille de plus de 160 ans. Par l’entremise de son Institut des langues officielles et du bilinguisme, l’Université offre aux membres de son personnel, de même qu’à leur conjoint ou conjointe, les moyens de devenir bilingue. Au moment de leur permanence, les professeures et les professeurs sont tenus de pouvoir fonctionner dans un milieu bilingue.

Avis de collecte de renseignements personnels
Conformément à la Loi de l'Ontario sur l'accès à l'information et à la protection de la vie privée et à la Politique 90 de l'Université, vos renseignements personnels sont recueillis sous l’autorité du University of Ottawa Act 1965, et sont destinés à être utilisés à des fins compatibles avec votre demande d'emploi et l'administration de votre relation de travail, si elle est établie. Si vous avez des questions concernant cette collecte d'informations personnelles, veuillez communiquer avec le Cabinet du vice-provost aux affaires professorales au 613-562-5958 ou par courriel au vra.affairesprofessorales@uottawa.ca.

 

 

Haut de page