La professeure Martha Jackman est nommée protectrice de la santé publique dans la catégorie universitaire

Publié le mardi 9 avril 2019

La professeure Martha Jackman a reçu le prix de la Guardian of Public Health Care (Protectrice de la santé publique) dans la catégorie universitaire, décerné par la Coalition canadienne de la santé.

Chaque année, la Coalition canadienne de la santé nomme trois protecteurs, protectrices de la santé publique, dans chacune des trois catégories suivantes : communautaire, professionnelle et universitaire. Ces prix visent à reconnaître le travail exceptionnel accompli par leurs récipiendaires sur un enjeu relié à la protection et à l’amélioration des soins de santé publique ayant une portée nationale ou des répercussions nationales.

La professeure Jackman a œuvré sans relâche afin d’attirer l’attention sur les obstacles systémiques qui rendent l’accès aux soins de santé difficile pour la population au Canada et de trouver des solutions à ce problème. Dans la nomination proposée par son collègue de l’Université d’Ottawa, le professeur YY Chen l’a décrite comme une chercheuse majeure en matière de droit de la santé, qui a publié de nombreux articles et chapitres de livres savants en matière de protection et de promotion du système public de santé canadien et du rôle de la Charte dans la protection d’un droit à la santé. 

La professeure Jackman milite depuis très longtemps en faveur des droits socioéconomiques, notamment d’un droit positif aux soins de santé. Elle a d’ailleurs agi comme conseillère juridique auprès du Comité sur la Charte et les questions de pauvreté, de Pivot Legal Society et de la Coalition canadienne de la santé dans plusieurs causes types notamment l’affaire Chaoulli c. QuébecIrshad c Ontario (ministère de la Santé de l’Ontario) et Eldridge c. Colombie-Britannique (procureur général)

Elle a publié énormément sur les questions de droits socioéconomiques, la Charte, et la santé. Ses travaux de recherche sont régulièrement publiés dans de prestigieux ouvrages et revues à comité de lecture au Canada comme à l’échelle internationale, notamment dans Canadian Health Law and Policy et Public Health Law and Policy in Canada. Elle a enseigné de nombreux cours en droit de la santé et en matière de défense des droits des groupes défavorisés à la Faculté de droit à l’Université d’Ottawa. La professeure Jackman a été élue membre de la Société royale du Canada en 2017 en reconnaissance de ses recherches et de ses publications exceptionnelles dans ce domaine. Elle est également membre du conseil d’administration de la CCS.

 

Haut de page