La professeure Jennifer Chandler met sur pied un groupe de recherche panaméricain sur la réglementation de la neuromodulation

Publié le jeudi 7 février 2019

Jennifer Chandler, professeure à la Section de common law, a mis sur pied un nouveau groupe de recherche sur la réglementation de la neuromodulation. Le lancement des activités du groupe a eu lieu les 29 et 30 novembre derniers lors d’un événement à Buenos Aires, en Argentine.

Les travaux du groupe de recherche contribueront à améliorer la compréhension, l’harmonisation et la modernisation de l’environnement juridique dans le domaine en pleine évolution des technologies de neuromodulation psychiatriques, notamment en ce qui a trait aux méthodes effractives et non effractives.

Le lancement incluait un atelier d’une journée, auquel ont participé des représentants et représentantes du Canada, de l’Argentine et des États-Unis, ainsi qu’un symposium ouvert au public, financé par l’Université d’Ottawa et le gouvernement de l’Argentine, avec l’appui de la International Neuroethics Society.

Félicitations à la professeure Chandler pour cette initiative internationale inédite!

Haut de page