Le Professeur John Packer est nommé au comité consultatif de Genocide Watch

Publié le mardi 5 février 2019

Le Professeur John Packer a été nommé au prestigieux comité consultatif de Genocide Watch, rejoignant ainsi des personnalités telles que le Lieutenant Général Roméo Dallaire, l'ancien Procureur de Nuremberg, Benjamin Ferencz, et l'ancienne Ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Samantha Power.

Genocide Watch est l’une des principales ONG internationale établie aux États-Unis. Elle a été fondée par le professeur Gregory Stanton, ancien Conseiller juridique au département d'État américain qui travaillait en étroite collaboration avec l'Ambassadrice de l'époque, Madeleine Albright. En 1994, professeur Stanton a reçu la distinction W. Averell Harriman de l’Association américaine du service extérieur pour ses « contributions extraordinaires à la pratique diplomatique illustrant le courage intellectuel », en raison de son désaccord avec la politique américaine relative au génocide rwandais.

Sur la nomination du professeur Packer, professeur Stanton a déclaré: « Le Professeur Packer a démontré un engagement soutenu, une clarté d’esprit et une voix respectée à un moment où les fondements de l’ordre juridique international sont mis à mal. Le professeur Packer n’est pas seulement une autorité en droit international, il a aidé à le créer et à le rendre effectif. »

John Packer est titulaire de la chaire Neuberger-Jesin sur la résolution de conflits internationaux et est directeur du Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne à l’Université d’Ottawa. Il a rejoint la Faculté de droit en 2014 après avoir travaillé au Département des affaires politiques des Nations Unies en tant qu'Expert en matière de Constitutions et de Conception de Processus au sein l'Équipe de Réserve des Experts en Médiation. Au cours de ses 30 années de carrière, il a travaillé dans plus de cinquante pays, notamment pour les Nations Unies et pour l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Il est un expert reconnu en matière de droits de l'homme, de prévention des conflits et de médiation internationale, après avoir contribué à l'élaboration des normes et des institutions internationales telles que le Haut-Commissaire de l'OSCE sur les minorités nationales et le Bureau du Rapporteur spécial des Nations Unies sur la prévention du génocide.

Le but de Genocide Watch est de prédire, prévenir, arrêter et punir le génocide et d'autres formes de meurtres de masse. Elle est à cet égard l'organisation de coordination de l'Alliance mondiale contre le génocide. Genocide Watch sensibilise de manière proactive sur les situations à haut risque en utilisant des modèles de prédiction tels que « Les dix Étapes du Génocide » , et soutient les systèmes de justice nationaux et internationaux.

Haut de page