L’Université d’Ottawa organise le premier Concours Michel-Bastarache sur les droits linguistiques

Publié le vendredi 5 avril 2019

Le Programme de common law en français de l’Université d’Ottawa (PCLF) a remporté le deuxième prix pour ses mémoires et Jia Wen Li a obtenu un prix individuel de plaidoirie, lors du premier Concours Michel-Bastarache sur les droits linguistiques. Ce concours s’est tenu à Ottawa dans le cadre de la 16e Conférence annuelle Michel-Bastarache, qui a commencé le vendredi 22 mars au Rideau Club, en présence de 100 invités réunis pour écouter le conférencier Claude Laverdure.  

Le concours a été créé pour répondre à l’exigence du Certificat de common law en français (CCLF) de l’Université, qui exige que les étudiants participent à un cours de plaidoirie. Des étudiants des universités de la Saskatchewan, de l’Alberta, du Manitoba et de Moncton ont été invités à se joindre aux participants de l’Université d’Ottawa.

Voici les résultats :

Prix pour les mémoires :

(1) Université de Moncton

(2) Université d’Ottawa

Prix Michel-Bastarache, décidé par un vote des équipes, remis à l’équipe qui illustre le mieux l’esprit de fair-play, de dévouement au français et de camaraderie que représente le concours :

Université de la Saskatchewan

Prix pour les plaidoiries individuelles :

(1) Jason Godin – Université de Moncton

(2) Mathieu Lemieux – Université de Moncton

(3) Marie-Pier Cyr – Université de Moncton

(4) Jia Wen Li – Université d’Ottawa

Prix pour les meilleurs duos de plaideurs :

(1) Université de Moncton – Appelants

(2) Université de la Saskatchewan - Appelants

Les étudiants ont également pu assister à la réception de la Conférence Bastarache pour souligner le 50e anniversaire de la Revue de droit d’Ottawa, et ont été reçus à la Cour suprême du Canada par le registraire de la Cour, Roger Bilodeau.

Ces trois événements ont connu un tel succès grâce à la participation d’un grand nombre de personnes, dont une proportion importante de diplômés de l’Université d’Ottawa.

Juges des mémoires : Richard Keswick, Sonia Ouellet, Lise Rivet

Juges, épreuves préliminaires : Pierre Asselin, Sacha Baharmand, Darius Bossé, Kelly Burke, Ronald Caza, Élie Ducharme, Jennifer Klinck, Roger Lepage, Maxine Mongeon, Christian Monnin, Gabriel Poliquin, Mark Power, Lise Rivet, Christine Ruest Norrena

Juges, épreuves finales : Michel Bastarache, Constance Hunt, Paul Rouleau

Auxiliaires juridiques : Talia Deslauriers, Sydney Goldstone et Charles Hinse-McKella (tous étudiants de première année)

Entraîneurs : Justine Mageau et Albert Nolette (Alberta), Richard Goulet (Manitoba), Yves Goguen et Érik Labelle Eastaugh (Moncton), Maxine Vincelette (Ottawa), Caroline Magnan (Saskatchewan)

Les repas du samedi et du dimanche ont été généreusement offerts par le cabinet Juristes Power et le cabinet CazaSaikaley, respectivement. Michel Bastarache a donné son appui financier pour la remise des prix lors de la cérémonie de clôture, tandis qu’ici, à l’Université d’Ottawa, Chantal Sabourin et son équipe ont géré toutes les dépenses de l’événement.

Un dernier merci à Jocelyne Bélanger et Caroline Magnan, qui ont non seulement travaillé de longs mois pour ce concours, mais aussi préparé le terrain pour le prochain.

Haut de page