Florian Martin-Bariteau nommé à la Chaire de recherche de l’Université en technologie et société

Publié le mardi 7 juillet 2020

Nos vies sont désormais numériques et gouvernées par des algorithmes. Tout en promettant des avantages considérables, les récents développements en matière de technologies automatisées et quantiques ajoutent aux défis auxquels sont confrontées les sociétés modernes. L’omniprésence des algorithmes demande d’en rechercher les impacts sociétaux de ces technologies et sur la façon dont les systèmes juridiques peuvent protéger les citoyen(ne)s de manière efficace et cohérente.

Le professeur Florian Martin-Bariteau — directeur du Centre de recherche en droit, technologie et société (CDTS) — vient d’être nommé titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en technologie et société. Cette nomination constitue une marque de reconnaissance méritée du leadership manifeste du professeur Martin-Bariteau. Son excellence, sa productivité et ses réalisations depuis son entrée en fonction en septembre 2016 sont reconnues dans le monde académique et au-delà. Ses travaux de recherche résolument interdisciplinaire sur les enjeux touchant le droit et les technologies mettent l’accent sur des enjeux contemporains importants pour l’ensemble de la communauté internationale.

Le professeur Martin-Bariteau mettra sa nouvelle situation à profit pour développer un programme de recherche d’excellence en droit, éthique et politiques des technologies sur la sécurité, la régulation et la gouvernance de l’intelligence artificielle, des chaînes de blocs (blockchain) et des technologies quantiques. De manière générale, cette recherche s’intéressera à l’interface entre le droit et les technologies et questionnera notamment l’émergence d’un droit algorithmique. La recherche s’intéressera encore à l’utilisation des technologies automatisées comme outils de décision, de gouvernance et de régulation et leurs effets sur les libertés démocratiques, l’accès au droit et la justice. La Chaire entend développer des propositions de politiques publiques ancrées dans une recherche rigoureuse et déployer des activités de sensibilisation et de rayonnement avec l’industrie, les décideurs publics et la société civile.

En plus du succès du professeur Martin-Bariteau, notre collègue de la Section de droit civil, la professeure Céline Castets-Renard, une spécialiste de renommée mondiale sur la régulation de l’IA, vient d’être nommée titulaire de la Chaire de recherche de l’Université sur l’intelligence artificielle responsable à l’échelle mondiale.

Le mandat de cinq ans du professeur Martin-Bariteau a débuté le 1er juillet 2020.

Félicitations au professeur Martin-Bariteau pour cette réalisation importante. La Section de common law est extrêmement fière de compter parmi ses membres un des leaders canadiens en matière de droit, éthique et politiques des technologies.

Cliquez ici pour voir la liste complète des nouvelles chaires de recherche.

Haut de page