Étudiante internationale à la maîtrise et boursière McDougall raconte son stage au Sénat du Canada

Publié le mercredi 13 mai 2020

Agata Zwolankiewicz est une étudiante internationale inscrite à la maîtrise à la Faculté de droit qui a récemment effectué un stage au Sénat du Canada. Agata a été choisie comme récipiendaire de la Bourse commémorative Edward Barry McDougall pour des études supérieures en droit de l’année 2019-2020.

Originaire de la province de Silésie en Pologne, Agata a commencé à rêver de devenir avocate dès l’école primaire. Puis, ce n’est qu’en troisième année de ses études universitaires, en participant à des concours de plaidoirie, qu’elle a fait un choix de concentration - le commerce international et l’investissement étranger. Par la suite, Agata a choisi de combiner deux causes qui lui tiennent à cœur, le droit international et l’environnement.

La Bourse commémorative Edward Barry McDougall pour des études supérieures en droit a été créée en 2001 à la mémoire de Barry McDougall, B.A., LL.B., par sa famille. Cette bourse permet chaque année à un diplômé en droit de la Pologne de voyager au Canada pour obtenir une maîtrise en droit (LL.M.) des Sections de common law et de droit civil à l’Université d’Ottawa.

Barry est décédé en 1999. En l’an 2000, Anne McDougall et leurs trois enfants, Drew, Catherine et Elizabeth, ont créé la Bourse commémorative Edward-Barry-McDougall à l’Université d’Ottawa pour souligner ses réalisations extraordinaires et poursuivre sa passion pour l’enseignement des complexités du droit canadien aux jeunes avocats polonais.

Agata discute des raisons pour lesquelles elle a choisi de suivre notre programme de maîtrise en droit et évoque sa vie de stagiaire au bureau du représentant du gouvernement au Sénat, l’honorable Marc Gold :

Pourquoi avez-vous choisi notre programme et votre concentration (commerce international et investissement étranger)?

Lorsque j’ai terminé mes études en Pologne, j’ai entendu parler du programme de bourse d’études Edward Barry McDougall. J’ai lu au sujet de la maîtrise avec concentration en commerce international et investissement étranger et je me suis dit que c’était un excellent programme, conçu de manière à répondre à mes besoins. Il n’y a pas beaucoup d’universités qui proposent des études en droit économique international et l’Université d’Ottawa semblait être un bon choix. De plus, elle relève des traditions de droit civil et de la common law, réunit un excellent corps professoral et offre des cours très intéressants. 

Quelles étaient vos responsabilités pendant votre stage?

Pendant le stage, j’ai travaillé en étroite collaboration avec Mme Dorothy Liang (conseillère en affaires parlementaires au bureau du représentant du gouvernement au Sénat, l’honorable Marc Gold). Je devais, principalement, participer aux tâches quotidiennes du bureau, en effectuant entre autres de la recherche sur les affaires nationales et internationales et en aidant à préparer le sénateur pour son travail à la chambre du Sénat. Pendant le stage, j’ai aussi eu l’occasion de participer à plusieurs réunions d’information pour les sénateurs.

Pourquoi vous êtes-vous intéressée au Sénat?

Pour un étudiant international, un stage au Sénat permet de mieux comprendre les affaires nationales et internationales au Canada. En outre, je souhaitais acquérir une plus grande expérience pratique tout en poursuivant mes études de maîtrise en droit.

Comment était-ce de travailler auprès de sénateurs?

Travailler avec le sénateur et son personnel au bureau du représentant du gouvernement au Sénat a été une expérience incroyable. Je ne m’attendais pas à avoir autant d’occasions d’être en contact direct avec le sénateur pendant mon stage, étant donné la charge de travail qu’il peut y avoir au bureau. C’était très enrichissant de discuter de politique et d’avoir un meilleur aperçu du quotidien du représentant du gouvernement au Sénat. Même si mon séjour au Sénat a été de courte durée, je me suis immédiatement sentie intégrée à l’équipe et j’ai reçu beaucoup de soutien, surtout pendant les premiers jours du stage.

Y a-t-il quelque chose dans votre parcours qui vous a incitée à faire ce stage?

En fait, le stage au Sénat n’était pas directement lié à mon domaine de concentration. Cependant, je crois que notre temps investi à l’université devrait également être dédié à l’exploration de nouveaux domaines et à la quête de nos centres d’intérêt professionnels. Je suis convaincue qu’il vaut la peine de tirer le meilleur parti des circonstances opportunes lorsqu’elles se présentent, car elles peuvent déboucher sur des expériences véritablement enrichissantes.

Pensez-vous que vous auriez eu le même accès au Sénat si vous aviez étudié dans un autre établissement? Pourquoi?

Je pense qu’une coopération étroite entre le Sénat et l’Université d’Ottawa a certainement facilité mon accès au Sénat.

 

Nous remercions sincèrement notre communauté de diplômés d’appuyer nos efforts visant à offrir à nos étudiants des possibilités d’apprentissage exceptionnelles, à réaliser des percées dans divers domaines de recherche, à rester compétitifs au niveau mondial et à offrir un environnement éducatif et culturel unique et bilingue. Si vous souhaitez savoir comment vous pouvez contribuer à la réussite de nos étudiants, contactez Holly Lielkalns, agente de développement et de relations avec les diplômés, par courriel : holly.lielkalns@uottawa.ca.

Haut de page