Destroying the Caroline, écrit par Craig Forcese, remporte un prestigieux prix littéraire de la Société américaine de droit international

Publié le mardi 15 janvier 2019

Le professeur Craig Forcese a été choisi par la Société américaine de droit international (ASIL) comme lauréat 2019 du « Certificate of Merit for a preeminent contribution to creative scholarship » pour son ouvrage publié en 2018, intitulé Destroying the Caroline: The Frontier Raid that Reshaped the Right to War (Irwin Law).

Ce prix est l’une des plus prestigieuses reconnaissances à une contribution au domaine du droit international. L’ASIL décerne trois de ces prix par an. Le comité de sélection de cette année a noté que « l’ouvrage de Forcese est un compte rendu complet et fascinant sur la façon dont une intervention militaire du IXXe siècle le long de la frontière entre les États-Unis et le Canada nous éclaire sur les doctrines juridiques internationales d’aujourd’hui concernant l’utilisation de la force militaire envers les acteurs non étatiques […]. Le Caroline était un bateau à vapeur utilisé pour transporter les rebelles lors de la révolte du Haut-Canada en 1837. Des miliciens canadiens ont attaqué et coulé ce bateau dans les eaux américaines. L’accord diplomatique qui a suivi a favorisé la solidification du principe juridique international du droit inhérent à l’autodéfense. En reprenant cette vieille histoire, Forcese se prononce sur ce signifie le fait de comprendre le droit à faire la guerre et le droit à l’autodéfense dans l’affaire du Caroline pour les conflits et les frappes de drones d’aujourd’hui, et souligne le chemin parcouru et à quel point nous avons dévié du sens premier de l’accord du Caroline. »

Diverses critiques de l’ouvrage prodiguent de semblables éloges. Le professeur de common law Allan Rock, par exemple, déclare que « l’ouvrage de Craig Forcese sur l’affaire du Caroline est un véritable tour de force. Avec la perspicacité d’un juriste, l’instinct d’un détective et la rigueur d’un historien, il retrace les origines d’un principe fondamental du droit international, en commençant par l’attaque, en 1837, du bateau qui a donné son nom à ce principe. »

Accédez à d’autres critiques ici (en anglais seulement).

Cliquez ici pour de plus amples informations sur Destroying the Caroline (en anglais seulement).

Félicitations au professeur Forcese pour cet accomplissement remarquable !

Haut de page