Déclaration d’engagement à suivre les voies Autochtones

Publié le mardi 30 juillet 2019

La Faculté de droit de l’Université d’Ottawa reconnaît qu’elle occupe une terre Algonquine située sur un territoire régi depuis des millénaires par les ordres juridiques Algonquins et qui continue de l’être aujourd’hui. En tant que Faculté, nous sommes engagés envers une éducation pluri‑juridique qui comprend les lois et ordres Autochtones, la common law, et le droit civil. Nous offrons un espace afin que toutes les étudiantes, tous les étudiants puissent apprendre, interroger et critiquer toutes les lois de façon professionnelle, éthique et respectueuse. 

Nous croyons en des valeurs de respect et de réciprocité des relations et sommes déterminés à promouvoir les connaissances et les compétences en matière de lois et de peuples Autochtones, ainsi que la lutte contre la discrimination et la mise en œuvre intégrale des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation ainsi que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples Autochtones. Notre enseignement, nos recherches et nos services intégreront les connaissances, les ordres juridiques, la gouvernance, les nations, les collectivités et les peuples Autochtones. L’esprit et le cœur grand ouverts, nous nous engageons à créer et maintenir une institution de formation juridique qui amplifie et met de l’avant la pédagogie, la méthodologie et la recherche Autochtones. Notre recherche est interdisciplinaire, inclusive et engagée envers le service à la communauté. Cet engagement comprend la décolonisation des espaces, des méthodes pédagogiques et des connaissances de façon à préparer nos apprenants, notre personnel et nos professeurs à nouer des relations fondées sur le respect et la réciprocité avec les peuples et collectivités Autochtones.

Notre faculté de droit n’hésitera pas à reconnaître la nature destructrice du droit colonial et de ses répercussions sur la survie politique et culturelle des peuples Autochtones. La Faculté a un rôle à jouer dans le mouvement visant à corriger l’arrogance culturelle et juridique passée et, dans cette optique, se montrera respectueuse et inclusive envers la théorie juridique, les lois et procédures Autochtones en tant que partie intégrante de ce que nous appelons le droit canadien.

 

Adam Dodek

Doyen

Faculté de droit (Section de common law)

Haut de page