Connor Steele, étudiant de première année et bénéficiaire de la bourse d’études des Legal Leaders for Diversity

Publié le mercredi 6 mai 2020

Notre cher Connor Steele, qui vient de terminer sa première année, fait partie des neuf étudiants canadiens bénéficiaires de la bourse d’études des Legal Leaders for Diversity (Leaders juridiques pour la diversité) en 2020.  

Instaurée en 2014 par les Legal Leaders for Diversity and Inclusion (LLD) (en anglais seulement), ces bourses d’études ont été mises en place afin de soutenir les étudiants handicapés qui étudient dans les facultés de droit canadiennes. Elles sont généreusement soutenues par bien des partenaires dans tout le Canada, que ce soit des avocats généraux ou des cabinets d’avocats, qui partagent tous un but commun : une communauté légale canadienne de plus en plus inclusive. Plus de 60 candidatures de partout au Canada ont été reçues cette année.  

Connor, 29 ans, vient de Bradford, en Ontario. Il a déménagé à Ottawa en 2008 pour ses études universitaires. Il a complété son baccalauréat ès sciences humaines en religion et sa maîtrise ès arts en théorie politique à l’Université Carleton. Il a ensuite obtenu un doctorat en études religieuses à l’Université d’Ottawa.

La participation de Connor à la Faculté de droit, plus particulièrement à la section de common law, a été remarquée dès ses débuts au programme. Il a participé à des concours de plaidoirie de haut niveau, s’est lié d’amitié avec bien des personnes et a collaboré de façon active à la vie de campus.  

Lorsque nous l’avons contacté, Connor nous a partagé ces mots d’espoir et de sagesse :  

« La discrimination est un cancer dans les vies des opprimés et un fléau pour la dignité collective de l’esprit humain. Ma vie en tant qu’homme homosexuel handicapé témoigne de l’engagement constitutionnel du Canada pour l’égalité réelle, afin que notre pays soit un meilleur endroit pour tous ceux qui y vivent. Cependant, cet engagement est loin d’être complété.  

Il faudra en faire beaucoup plus afin de réaliser le rêve noble d’une société où chaque personne est respectée et chérie. Cela ne veut pas dire que nous sommes exemptés de notre devoir de compassion. L’humanité ne peut progresser que si nous considérons l’interrogation rationnelle, l’écoute empathique et les débats amicaux à leur juste valeur, pourvu que l’équité et la compassion soutiennent nos institutions publiques et nos relations interpersonnelles. La bourse d’études des Legal Leaders for Diversity m’a offert les ressources nécessaires pour continuer une lutte noble, mais exigeante pour le développement éthique personnel et collectif. J’en suis extrêmement reconnaissant. Cependant, l’avancement de l’égalité réelle n’est pas une tâche réservée aux groupes marginalizés. Chaque personne qui jouit des ressources de notre grand pays très privilégié, et surtout chaque futur avocat, a l’obligation d’agir. Nous sommes tous ensemble dans cette condition humaine, belle, absurde, joyeuse et bien souvent tragique. La douleur et la perte nous unissent. Une injure envers une personne est, ultimement, une injure envers tous. » 

La Faculté de droit, section de common law, est fière de compter Connor au nombre de ses étudiants, puisqu’il représente si manifestement nos valeurs fondamentales.  

Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets. Nous avons hâte de témoigner de son influence sur la communauté légale et la société de demain. 

 

Haut de page