Annamie Paul, LL. B. 1995, se présente à la direction du Parti Vert

Publié le mardi 14 juillet 2020

Annamie Paul, LL. B. 1995, a annoncé plus tôt cette année qu’elle se lançait dans la course à la chefferie du Parti vert.

Originaire de Toronto, Annamie a grandi dans les communautés noires et caribéennes où elle a pu voir, de ses propres yeux, l’exemple de leaders cherchant à changer en mieux la société. Dans sa jeunesse, sa mère, visionnaire et fermement attachée aux valeurs canadiennes, l’a inscrite avec ses trois frères et sœurs à l’école d’immersion française. Aujourd’hui, en plus du français, Annamie parle couramment le catalan et l’espagnol.

Elle a commencé ses études à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, Section de common law, à seulement 19 ans, après avoir terminé deux années d’études à la Faculté des arts. Elle a choisi de poursuivre ses études à l’Université d’Ottawa en raison de notre bilinguisme et de notre accès privilégié aux institutions nationales, mais aussi parce que la Section de common law offrait à l’époque (et offre encore aujourd’hui) l’option en droit des autochtones et en traditions juridiques autochtones. Le programme d’études que nous lui avons proposé reflétait ses valeurs fondamentales, celles-ci se définissant par l’égalité et la diversité. Pendant ses études, elle a aussi saisi l’opportunité de participer à de nombreux organismes de gouvernance étudiants, où elle a rencontré son partenaire de vie, Mark Freeman, LL. B. 1995. Elle est également titulaire d’un Masters of Public Affairs de l’Université Princeton et a effectué des stages à l’Assemblée législative de l’Ontario et au Parlement fédéral.

Mes années à la Faculté de droit ont été parmi les plus importantes de ma vie. Je vous en serai à jamais reconnaissante. - Annamie Paul, LL. B. 1995

Après l’obtention de son diplôme, elle est restée impliquée au sein de son alma mater en participant à la création de la Société honorifique de common law, et d’autres comités avec le doyen de l’époque, Bruce Feldthusen. La mission de la Société est de reconnaitre nos diplômés et diplômées qui ont fait de leur formation juridique le tremplin de leurs réalisations et de leurs succès professionnels remarquables. Chacun d’entre eux incarne les valeurs que sont le leadership, l’excellence et le sens de la communauté, caractéristiques de la Faculté.

Annamie a consacré la majeure partie de sa carrière aux affaires internationales. Elle a travaillé comme directrice d’une importante ONG œuvrant à la prévention des conflits à Bruxelles, comme conseillère à la Cour pénale internationale et comme spécialiste politique affectée à la mission du Canada auprès de l’Union européenne. De plus, Annamie a cofondé et codirigé BIPP HUB, un centre d’innovation pour les organisations à but non lucratif œuvrant à relever des défis mondiaux. Elle a également siégé au conseil d’administration de plusieurs ONG en plus de faire office de conseillère auprès de ceux-ci, notamment le Climate Infrastructure Partnership (CLIP), la Higher Education Alliance for Refugees (HEAR) et l’Institute for Integrated Transitions (IFIT).

Après son retour au Canada, elle a décidé de participer activement à la politique nationale. Elle s’est jointe au Parti vert parce que selon elle, il s’agit du parti le plus diversifié et le plus représentatif de ses propres valeurs et aspirations. Lors des élections de 2019, elle s’est présentée contre Bill Morneau, ministre des Finances, dans Toronto-Centre. Bien qu’elle n’ait pas remporté cette circonscription, elle a obtenu 7 % des voix pour le Parti vert, comparativement à 2 % des voix dans la même circonscription lors de la campagne électorale précédente. 

                Nous savons que pour encourager les nouvelles générations d’électeurs à voter, il faut tenir compte du principe de la représentation. La représentation des nouveaux électeurs, que ce soit en termes de race, de sexe, d’identité, etc., fait une différence sur le plan de la participation au processus politique, et nous savons également que la diversité donne de meilleurs résultats en matière de politique publique.

                 Annamie est maintenant candidate à la direction du Parti vert. Elle est la première personne de confession juive depuis David Lewis en 1975, également du NPD, à briguer la direction d’un des partis nationaux.

Mon expérience et ce que j’offre en tant que candidate à la direction du Parti vert du Canada découlent toujours de mes acquis et des réalités auxquelles j’ai pu faire face dans ma vie. Des deux côtés de ma famille, nous sommes marqués par une histoire […] d’oppression, par l’injustice […] et par l’idée que nous devons nous battre pour nos droits civils. Il est primordial pour nous de transmettre ces valeurs liées aux droits fondamentaux à nos enfants. Ce sont également des valeurs que j’incarne dans mon travail en politique publique. [traduction]

Les autres candidats et candidates à la direction du parti sont Meryam Haddad, Dre Courtney Howard, Dre Amita Kuttner, Dimitri Lascaris, David Merner, Glen Murray, Judy N. Green et Andrew West. L’élection à la direction du Parti vert du Canada de 2020 aura lieu le dimanche 4 octobre 2020.

Haut de page