2015

Publié le lundi 17 août 2015

 

Common Law Honour Society 2015 Inductees

La Section de common law est heureuse d’annoncer que Perry Dellelce (LL.B. 1990), Alan D'Silva (J.D. 1987), Vahan Kololian (LL.B. 1979), Anne Levesque (LL.B. 2007), et la juge en chef Lise Maisonneuve (LL.B. 1989) seront intronisés en qualité de membres de la Société honorifique de common law dans le cadre du déjeuner d’accueil d’orientation, le 2 septembre 2015.

Chez ces cinq personnes, la formation juridique leur a servi de tremplin afin de réussir de manière remarquable dans la carrière professionnelle de leur choix. Elles se joignent à la longue liste de membres distingués que l’on peut consulter ici.

 

 

Perry Dellelce Headshot

 

Perry DelleIce (LL.B. 1990)

Perry Dellelce est le fondateur et le directeur associé de Wildeboer Dellelce LLP, l’un des cabinets juridiques spécialisés en financement des entreprises les plus réputés au Canada. Il exerce dans les domaines des valeurs mobilières, du financement des entreprises et des fusions et acquisitions. Le Canadian Legal Lexpert Directory des années 2012à 2014 a désigné Perry comme l’un des avocats les plus éminents du Canada en matière d’opérations reliées à la technologie.

M. Dellelce a obtenu son B.A. de la Western University, puis un MBA de l’University of Notre Dame et un L.L.B. de l’Université d’Ottawa. Il a été admis au Barreau de l’Ontario en 1992.

Mr. Dellelce a siégé à divers conseils d’administration, qu’il s’agisse de sociétés commerciales ou d’organisations à but non lucratif, il a été notamment président du conseil d’administration de la Sunnybrook Foundation; membre du Bureau des gouverneurs de l'Université d'Ottawa; membre du comité consultatif en affaires, Mendoza College of Business, University of Notre Dame; membre du conseil d’administration de la Fondation olympique canadienne; et membre du conseil d’administration de la toute nouvelle bourse nationale du Canada, la Neo Bourse Aequitas Inc. 

M. Dellelce est également lauréat de nombreux prix et distinctions qui lui ont été décernés pour ses services à la communauté, notamment : le Albert Citation and Purple and White Award, Western University; le Distinguished Alumni Award du Mendoza College of Business, University of Notre Dame; et le Italian Chamber of Commerce of Ontario Business Excellence Award, Community Building Award (le prix d'excellence en affaires décerné par la Chambre de commerce italienne de l’Ontario).

 

 

Alan D'Silva (J.D. 1987)

Alan D'Silva a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université d’Ottawa en 1987 et est associé principal au sein du cabinet Stikeman Elliott L.L.P. à Toronto, où sa pratique très variée se concentre sur les poursuites de nature commerciale. Reconnu comme l’un des meilleurs avocats plaidants au pays, il a une vaste expérience professionnelle qui couvre des  domaines du droit tels que le recours collectif, le droit des sûretés, et la responsabilité civile des administrateurs et des dirigeants de sociétés.

Alan exerce le droit depuis longtemps. Il a représenté des clients à tous les échelons du système judiciaire, y compris devant des tribunaux d’appel partout au pays, et il a plaidé dix causes devant la Cour suprême du Canada. Alan a également défendu des dossiers devant de nombreuses cours administratives, et il a agi à titre de médiateur, d’arbitre et de témoin-expert devant bon nombre de tribunaux canadiens.

Son nom figure à de nombreux répertoires, et il a publié plusieurs articles dans des publications juridiques faisant l’objet d’une évaluation par les pairs, dont Chambers, Lexpert, Benchmark Canada et The Best Lawyers in Canada.

Alan a occupé un poste de professeur auxiliaire dans trois facultés de droit (Université d’Ottawa, Université de Toronto et Université Western). Il a interrompu temporairement sa pratique en cabinet, le temps de travailler comme conseiller juridique auprès de la Commission ontarienne des droits de la personne.
 
Alan a également été bénévole et a siégé au conseil d’administration ou aux comités de divers organismes de bienfaisance ou sans but lucratif. Il est le fondateur et co-fondateur de plusieurs bourses d’études universitaires.

 

Vahan Kololian Headshot

 

Vahan Kololian (LL.B. 1979)

Après avoir obtenu son baccalauréat en droit à l’Université d’Ottawa en 1979 et avoir été admis au Barreau de l’Ontario en 1981, M. Kololian s’est joint au groupe bancaire Burns Fry, une société en financement des entreprise et en investissement commercial (aujourd’hui devenue BMO Nesbitt Burns). À titre d’associé et de directeur de Burns Fry, puis de Gordon Capital, Vahan a mené des transactions de financement public ainsi que des opérations de fusion et d’acquisition. Au début des années 1990, Vahan s’est tourné vers le capital de risque et l’investissement en capital; c’est d’ailleurs à titre d’expert en ces domaines de l’investissement qu’il dirige actuellement TerraNova Partners. Il est maintenant associé directeur de TerraNova, en plus de siéger au conseil d’administration de différents organismes avec ou sans but lucratif. 

Vahan participe à des projets communautaires liés à l’éducation, aux soins de la santé et à la promotion de la diversité au sein des entreprises et des gouvernements. Il s’intéresse aux droits de la personne et aux projets d’édification nationaux dans les pays en développement, notamment en Arménie. Sa passion pour la résolution de conflit en contexte de conflit géopolitique l’a mené à cofonder le Mosaic Institute. Avec sa famille, il a créé une bourse d’études à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa; celle-ci doit être décernée à des candidats à la maîtrise venus de régions du monde qui sont en situation de crise.

 

Anne Levesque Headshot

 

Anne Levesque (LL.B. 2007)

Anne a obtenu son diplôme du programme français de common law en 2007 et a été admise au Barreau de l’Ontario en 2008. Elle est actuellement codirectrice du Programme de pratique du droit de l’Université d’Ottawa, où elle a participé à la création et à la mise en œuvre d’un programme innovateur d’apprentissage par l’expérience qui permet aux diplômés en droit d’acquérir des compétences pratiques, de s’impliquer au sein de leur collectivité et de promouvoir l’accès à la justice en français.

Anne exerce également comme avocate dans le domaine des droits de la personne. Elle a travaillé dans plusieurs groupes de défense du droit à l’égalité, des cliniques juridiques et des organismes sans but lucratif pour qui elle a plaidé des causes types, fait des interventions et travaillé à des initiatives de réforme du droit. Elle a en outre pris part à des cas litiges d’envergure nationale, comme l’élimination du formulaire détaillé de recensement, la responsabilité du Canada envers les actes de torture commis à l’étranger, l’égalité devant la loi sur la santé reproductive, et l’intimidation des dissidents par le gouvernement. Elle est porte-parole de la campagne « Je suis un témoin », et c’est avec fierté qu’elle s’est jointe à la cause de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada, qui, conjointement avec l’Assemblée des Premières Nations, a déposé une plainte relative aux droits de la personne contre le gouvernement du Canada. Ce dernier est accusé d’avoir fait preuve de discrimination dans la prestation de services d’aide à l’enfance à plus de 163 000 enfants autochtones habitant des réserves, ainsi que d’avoir manqué à son devoir d’appliquer le principe de Jordan. Anne est actuellement coprésidente de l’Association nationale Femmes et Droit, présidente du comité des droits humains du Conseil des Canadiens avec déficiences et membre du conseil d’administration du Programme de contestation judiciaire du Canada

Anne a été professeure à temps partiel au programme  français de common law de l’Université d’Ottawa, où elle a enseigné un cours sur le droit à l’égalité. Elle poursuit actuellement des études à la maîtrise en droits humains internationaux à l’Université d’Oxford, grâce à une bourse de la Fondation Baxter et Alma Ricard. 

 

Lise Maisonneuve Headshot

Lise Maisonneuve (LL.B. 1989)

L'honorable Lise Maisonneuve a été nommée juge en chef de la Cour de justice de l'Ontario, et est entrée en fonction le 4 mai 2015. Elle a été nommée à la Cour de justice de l'Ontario en 2003 et a instruit des affaires criminelles dans la région d'Ottawa pendant 12 ans avant de devenir juge principale régionale de la région de l'Est en 2011, puis juge en chef adjointe de la Cour de justice de l'Ontario en 2013, où elle s'est distinguée par son leadership et son innovation, et a dirigé diverses initiatives judiciaires liées à la modernisation des tribunaux, à l'éducation judiciaire, à l'éducation juridique du public et au temps d'attente pour les affaires criminelles, pour n'en nommer que quelques-unes. 

La juge en chef Maisonneuve a obtenu son diplôme de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa et a été admise au Barreau en 1991. Avant de se joindre à la magistrature, elle a été associée au sein du cabinet Carroll, Wallace and Maisonneuve à Ottawa, où elle a exercé en droit criminel. Elle a également été membre du groupe de travail chargé de la surveillance du ministère de la Défense nationale; conseillère pour le comité directeur sur la réorganisation de la police militaire et des services d'enquête et pour le groupe d'examen des services de la police militaire; conseillère pour le comité du ministre de la Défense nationale sur la mise en œuvre du changement au sein du ministère de la Défense nationale et conseillère juridique spéciale du feu juge en chef du Canada, Brian Dickson, pour diverses enquêtes militaires.

 
Haut de page