Renseignements pour les auteurs et auteures potentiels

Types de soumissions

Article

Un article d’érudition doit renfermer une analyse juridique suffisamment élaborée pour contribuer de manière originale à la littérature déjà existante sur un sujet juridique spécifique.

L’article ne doit pas dépasser 15 000 mots, sans compter les notes de bas de page.

Commentaire d’arrêt
Un commentaire d’arrêt est une discussion créative et critique sur l’incidence d’un arrêt canadien sur le droit.

Le commentaire d’arrêt ne doit pas dépasser 10 000 mots, sans compter les notes de bas de page.

Compte rendu critique de livre
Un compte rendu critique de livre est l’évaluation d’un ouvrage récent et notable qui va au-delà d’un simple résumé du contenu.

Le compte rendu de livre ne doit pas dépasser 2 500 mots, sans compter les notes de bas de page.

Les soumissions françaises et anglaises sont acceptées.

Lignes directrices générales

Lettre de présentation

Toutes les soumissions doivent être accompagnées par une lettre de présentation séparée contenant :
• Nom complet de l’auteur ;
• Adresse postale complète ;
• Numéro de téléphone ;
• Courriel (méthode de communication privilégiée) ;
• Diplômes obtenus ;
• Affiliation actuelle à un institut (le cas échéant) ;
• Individus qui ont déjà révisé, ou qui sont familiers avec la soumission ; et
• Un résumé de la soumission d’au plus 250 mots qui aborde aussi sa pertinence à la communauté juridique.

Format

• Document Microsoft Word (.doc) ;
• Police 12, Times New Roman ;
• Marge de 2,54 cm (1.0 pouce) ;
• Pages numérotées en chiffres arabes dans le coin inférieur droit ;
• Le titre complet ainsi que la table des matières doivent précéder immédiatement le travail.

Format des citations

Les références doivent prendre la forme de notes de bas de page (et non être dans le corps du texte) et doivent être conformes à l’édition la plus récente du Manuel canadien de la référence juridique (Toronto : Carswell), connu sous le nom de « Guide McGill ».
 

Autre

• Veuillez ne pas inclure la bibliographie ;
• Veuillez s'il vous plaît inclure un résumé d'un maximum de 250 mots.

Soumissions par des étudiants ou étudiantes

Les auteurs qui sont encore ou qui étaient récemment étudiants ou étudiantes (dans les dix derniers mois) doivent fournir une lettre ou un courriel de la part d’un professeur ou d’une professeure en droit soutenant la publication de la soumission dans une revue de droit.

Exigences supplémentaires après l’acceptation

• Tous les remerciements que l’auteur ou l’auteure souhaite faire, une liste des diplômes de l’auteur ainsi que toute affiliation avec des instituts (100 mots maximum).

La Revue de droit d’Ottawa fournit des avertissements, sur demande, indiquant que toutes les opinions exprimées sont celles de l’auteur et non celles des instituts.

Politiques

Originalité et exclusivité

La Revue de droit d’Ottawa publie uniquement des œuvres originales, dont une version essentiellement similaire n’a pas déjà été publiée. La personne qui présente une œuvre a l’obligation de dévoiler à la Revue de droit d’Ottawa toute publication antérieure connexe. La Revue de droit d’Ottawa n’examine en vue de leur publication que les œuvres qui ne font pas l’objet d’une évaluation pour publication parallèle.

Plagiat

La personne qui propose une œuvre est tenue de respecter le Règlement de l’Université d’Ottawa sur la fraude scolaire, règlement auquel la Revue de droit d’Ottawa adhère rigoureusement.

Anonymat

La Revue de droit d’Ottawa évalue les œuvres proposées de manière anonyme. L’identité de l’auteur ou l’auteure, son établissement d’affiliation, son dossier de publications, ses diplômes et titres professionnels ainsi que ses soumissions antérieures ne sont pas dévoilés. Le rédacteur ou la rédactrice en chef (articles) est le seul ou la seule membre du comité de rédaction à connaitre l’identité de l’auteur. Ni les évaluateurs ni les autres membres du comité de rédaction ne connaissent l’identité de l’auteur ou l’auteure au cours du processus d’évaluation.

Afin de faciliter l’évaluation anonyme, il faut éviter d’inclure dans son œuvre tout renseignement biographique, toute reconnaissance ou toute référence ou citation à ses autres œuvres qui permettraient de reconnaître l’auteur ou l’auteure.

Processus d’évaluation

La Revue de droit d’Ottawa obtient un minimum de deux évaluations indépendantes d’évaluateurs qui ont une expertise sur le sujet juridique en question avant que la soumission ne soit considérée par le comité de rédaction.

Outre le style, l’organisation, la persuasion, la cohérence, la concision, la clarté, etc., la substance de la soumission est évaluée en fonction des critères suivants :

Le sujet de l’article est-il pertinent à une partie importante de la communauté juridique ?
L’article présente-t-il une idée ou un argument original comme thèse plausible ?
L’article contribue-t-il d’une façon significative à ce qui a été publié dans le domaine ?
L’article fournit-il une analyse sérieuse des arguments à l’appui et à l’encontre ?
Les sources de référence sont-elles à jour, complètes et exactes ?
L’article engendre-t-il un débat ultérieur ?
Recommanderiez-vous l’article pour publication par la Revue de droit d’Ottawa ?

Un vote majoritaire du comité de rédaction détermine le résultat.

Chaque membre du comité de rédaction de la Revue de droit d’Ottawa peut voter pour l’une de ces décisions :
a. Accepté
b. Accepté avec conditions
c. Rejeté

Les articles sont « acceptés » seulement si les rédacteurs et rédactrices jugent qu’il n’y a aucun changement à faire. Les articles sont généralement acceptés avec conditions. 

Processus de révision

Editing process infographic FR

Haut de page