From Integrity Agency to Accountability Network: The Political Economy of Public Sector Oversight in Canada

2015
Volume 46, no 2
Jamie Baxter

Télécharger l'article

Résumé

Les organismes fédéraux à qui l’on a confié la respon sabilité collective de surveiller le respect de l’intégrité du secteur public au Canada sont de façon courante confrontés au défi consistant à conserver leur indépendance intrinsèque face au contrôle politique. Bien que le Parlement ait délégué à ces organismes des fonctions clés en matière de surveillance, lesquelles exigent une certaine forme de structure indépendante, ils demeurent cependant vulnérables aux variations qu’impliquent les préférences politiques et les politiques nationales de plus en plus partisanes. Dans cet article, l’auteur se sert d’un cadre politico-économique afin de théoriser les objectifs qui façonnent les préférences politiques pour ce qui est de l’indépendance de ces organismes de surveillance de l’intégrité au Canada, et recommande que des innovations structurelles sous forme de « réseaux de reddition de compte » puissent fournir une stratégie qui canalise les liens de dépendance possibles entre les politiciens et les organismes fédéraux à long terme.

Haut de page