La Société honorifique de common law 2016

Publié le lundi 30 janvier 2017

Common Law Honour Society Recipients for 2016

La Section de common law est heureuse d’annoncer que Maxine Ethier (LL.B. 2006), Craig Forcese (LL.B. 1997), et Jean Lash (LL.B. 2003) seront intronisés en qualité de membres de la Société honorifique de common law pour l’année 2016.

Chez ces trois personnes, la formation juridique leur a servi de tremplin afin de réussir de manière remarquable dans la carrière professionnelle de leur choix. Elles se joignent à la longue liste de membres distingués que l’on peut consulter ici.

 

Maxine Ethier (LL.B. 2006)

Maxine Ethier exerce en qualité d’associée dans le Groupe de l’énergie, des mines et de l’infrastructure à l’échelle mondiale du cabinet Baker McKenzie LLP. Me. Ethier se charge de représenter les pouvoirs publics, des promoteurs du secteur privé, des entrepreneurs de la construction, des fournisseurs de services, des prêteurs en approvisionnement, et s’occupe de financement d’infrastructure, ainsi que du financement et de la mise sur pied de projets d’envergure et de l’acquisition et/ou de la vente de grands projets.

Avant de se joindre à Baker McKenzie, Me Ethier était avocate chez Heenan Blaikie LLP où elle s’occupait activement des groupes de pratique en matière d’énergie, d’infrastructure, de partenariats public-privé, du droit des services financiers et du droit des affaires.

Tout au long de sa carrière aussi bien chez Heenan Blaikie que chez Baker McKenzie à présent, Me Ethier a su développer un profond intérêt et une solide expertise dans le domaine des partenariats public-privé (les PPP). Sa vaste et solide expérience d’avocate représentant des clients dans le cadre de transactions en droit des sociétés et commercial, axées en particulier sur l’infrastructure, les projets d’énergie renouvelable et les PPP lui ont permis de se classer comme l’une des meilleures avocates au Canada dans ce domaine technique.

Me Ethier est un membre actif du Women’s Infrastructure Network, de Women in Energy of Canada et de Young Leaders in Infrastructure. Elle défend passionnément la place des femmes en droit et parraine avec enthousiasme des avocats stagiaires dans le cadre du Programme de mentorat chez Baker McKenzie.

Me Ethier a obtenu son baccalauréat en commerce de l’Université d’Ottawa en 2003, puis son diplôme en droit à la Faculté de droit, Section de common law, en 2006. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 2007.

 

Craig Forcese (LL.B. 1997)

Craig Forcese a obtenu son B.A. de l’Université McGill, son LL.B./M.A. dans le programme combiné de l’Université d’Ottawa/ de l’Université Carleton et sa maîtrise en droit de l’Université Yale. Il s’est joint à la Faculté de droit à titre de professeur adjoint en 2003 et a été promu au rang de professeur titulaire en 2016. Il est membre des Barreaux de l’Ontario, de l’État de New York et du District de Columbia.

Le professeur Forcese est un chercheur universitaire reconnu dans les domaines du droit de la sécurité nationale, du droit international et du droit public. Le travail d’analyse qu’il a entrepris avec la collaboration du professeur Kent Roach, de l’Université de Toronto, au sujet du projet de loi C-51 a permis aux journalistes, politiciens, défenseurs et membres du public d’en savoir davantage sur les lois et politiques canadiennes en matière anti-terroriste. Ces efforts d’éducation et de diffusion ont incité le gouvernement du Canada à modifier certaines parties du projet de loi, ce qui représente un accomplissement d’envergure qui atteste de l’immensité du travail accompli par le prof. Forcese, de son dévouement et de la profondeur de son analyse. 

Le professeur Forcese est également engagé envers l’excellence en enseignement. Il a d’ailleurs élaboré et enseigné une panoplie de cours, a dirigé une vaste gamme de programmes étudiants et a été récompensé par de multiples distinctions depuis ses débuts au sein de la Faculté. Il a dirigé le travail de 30 étudiants diplômés depuis son accession au professorat et a en outre assumé les fonctions de vice-doyen du Programme anglais de 2011 à 2014.

Sur le plan professionnel, il est l’actuel président de l’Association canadienne des professeurs de droit et siège au comité exécutif du Canadian Network for Research on Terrorism, Security and Society (TSAS) et au Conseil canadien de droit international (CCDI). Il est également associé principal du Global Justice Lab, Munk School of Global Affairs, de l’Université de Toronto.

Auteur prolifique, le professeur Forcese a publié, seul ou en collaboration, huit livres (notamment quatre manuels de droit), il a en outre dirigé l’édition de deux autres ouvrages et publié plus de 45 articles de revues savantes et chapitres de livres. Il gère trois blogues juridiques influents et s’est engagé à mettre son expertise à la disposition de la communauté dans son ensemble.

 

Jean Lash (LL.B. 2003)

Jean Lash a obtenu son diplôme en droit de l’Université d’Ottawa en 2003. Elle œuvre actuellement comme avocate à la Clinique des services juridiques communautaires du Sud d'Ottawa, où elle représente des clients dans les domaines du droit de l’immigration et des réfugiés et du droit relatif aux propriétaires et locataires.

Me Lash a acquis une solide expérience en qualité d’adjointe chargée des politiques pour un député et par la suite auprès du ministre du Travail et également à titre de travailleuse en développement international avant d’entamer sa formation juridique plus tard dans son parcours professionnel. Elle a consacré l’essentiel de sa carrière juridique à servir les personnes les plus marginalisées et vulnérables de notre société, notamment celles atteintes de maladie mentale et celles qui subissent de la violence sexospécifique. Me Lash a en outre travaillé à la réunion de familles au Canada, et elle collabore avec des conseillers, des médecins, des  travailleurs en établissement et d’autres avocats afin d’obtenir la meilleure issue possible pour ses clients. Ses collègues la décrivent comme une avocate en justice sociale exemplaire qui s’efforce sans relâche de favoriser l’accès de toutes et tous à la justice.

Me Lash est également profondément engagée au sein de la collectivité. Elle a siégé notamment au conseil d’administration du Centre de santé communautaire du sud-est d’Ottawa et elle est membre de l’Association canadienne des avocats et avocats en droit des réfugiés (CARL). Elle a déjà dirigé de nombreux ateliers destinés à éduquer le public au sujet du droit de l’immigration et du droit relatif aux propriétaires et locataires. Me Lash a également été un des membres fondateurs du comité chargé de concevoir et de mettre sur pied le projet de Monument commémoratif de l’aide humanitaire, lequel rend hommage aux travailleurs humanitaires canadiens tués dans l’exercice de leurs fonctions à l’étranger. Son conjoint, Timothy Stone, est décédé tragiquement dans l'exercice de ses fonctions à l’étranger en 1998.

Haut de page