La professeure Scassa obtient une Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en droit et politiques de l’information

Publié le vendredi 3 novembre 2017

La professeure Teresa Scassa a obtenu une Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en droit et politiques de l’information. Cette chaire lui permettra de poursuivre ses recherches novatrices. Ainsi, Mme Scassa contribuera à l'avancement des connaissances, en plus d’informer les personnes participant à l’élaboration des politiques publiques des enjeux liés à la propriété, au contrôle et à la transparence de l’information et des données dans un contexte de cybersociété en pleine évolution. Grâce à cette Chaire, elle recevra un montant de 1,4 million de dollars au cours des sept prochaines années.

Mme Scassa était titulaire d’une Chaire de recherche du Canada de niveau 2 depuis 2007. Le fait de passer à une Chaire de niveau 1 lui donnera la chance de maintenir ses recherches juridiques à la fine pointe de la technologie. Mme Scassa est une chercheuse éminente en information géospatiale. Elle est d’ailleurs l’une des seuls chercheurs à posséder de vastes compétences juridiques dans ce domaine. Son expertise de renommée mondiale fait d’elle une sommité dans les domaines de la propriété intellectuelle, de la protection de la vie privée et du droit et des technologies. Elle a reçu de nombreux prix pour l'ensemble de ses recherches, dont le prestigieux prix littéraire Walter-Owen en 2013 pour un traité intitulé Electronic Commerce and Internet Law, qu'elle a rédigé en collaboration.

Le programme de recherche de la professeure Scassa, échelonné sur sept ans, abordera de façon novatrice les enjeux complexes liés au droit et aux politiques. La propriété et le contrôle des données dans la société contemporaine de l’information ont des conséquences directes sur notre capacité à demander des comptes au gouvernement et aux entreprises. Différents acteurs se servent de lois, de politiques, de contrats et de codes informatiques pour s’approprier un large éventail de données, dont les renseignements personnels, et, par le fait même, les contrôler. Le but premier du projet de recherche de Mme Scassa est d’élaborer des cadres juridique et politique afin de favoriser la transparence et de renforcer la gouvernance dans une société de plus en plus axée sur les données. 

Le Programme des chaires de recherche du Canada investit environ 265 millions de dollars par année afin d’attirer et de retenir certains des chercheurs les plus accomplis et prometteurs du monde. Les titulaires de chaire visent à atteindre l'excellence en recherche dans les domaines des sciences naturelles, du génie, des sciences de la santé et des sciences humaines.

Félicitations à la professeure Scassa pour ce prestigieux honneur bien mérité !

Haut de page