La Faculté de droit nomme une aînée en résidence

Publié le lundi 14 août 2017

Bannière Web de Claudette Commanda

La Faculté de droit a le plaisir d’annoncer que Claudette Commanda sera la première aînée en résidence de la Faculté de droit. Claudette Commanda, algonquine anishinabe de la Première Nation des Anishinabeg de Kitigan Zibi, a consacré sa carrière à promouvoir les droits, l’histoire et la culture des Premières Nations.

 

Après l’enthousiasme généré par le nouveau volet en droit autochtone de la section de common law, lancé à l’automne 2016, et l’augmentation régulière d’étudiants autochtones en droit à l’Université d’Ottawa, la Faculté de droit confirme son engagement à faire de l’Université un lieu d’accueil et de soutien pour les étudiants autochtones en droit.

 

« Je suis vraiment honoré que madame Commanda ait accepté notre invitation à devenir la première aînée en résidence de la Faculté de droit », a déclaré François Larocque, doyen par intérim. « Considérant sa position estimée de gardienne du savoir traditionnel, d’éminente diplômée et de membre de la Société d’honneur de common law, je n’aurais pas pu espérer de personne plus adaptée à cette nouvelle place importante dans notre Faculté. »

 

Située sur le territoire traditionnel algonquin, l’Université s’engage institutionnellement à répondre aux appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. Elle donne par exemple l’occasion aux étudiants d’en savoir plus sur l’histoire et l’héritage laissés par les pensionnats, les lois autochtones, les traités et les droits ancestraux, et les relations entre les Autochtones et la Couronne. La Faculté a aussi réalisé un grand nombre de changements dans ses services aux étudiants et sa gouvernance, notamment la création d’un poste de coordonnateur aux affaires autochtones, et l’établissement d’un comité directeur aux affaires autochtones par des professeurs et un personnel administratif engagés.

 

En tant qu’aînée en résidence, madame Commanda offrira son savoir et ses conseils aux étudiants, aux professeurs et au personnel administratif. Elle conduira les protocoles culturels ou les cérémonies de bénédiction lors de circonstances appropriées. Par ailleurs, son point de vue contribuera aux efforts constants de la Faculté pour la réconciliation.

 

L’aînée Commanda est une ancienne de l’Université d’Ottawa. Elle est diplômée de la Faculté des arts (1993) et de la Faculté de droit, Section de common law (1997). De plus, elle a été introduite à la Société d’honneur de common law en 2009. Cette mentore dévouée et motivante a enseigné à l’Institut d’études des femmes de l’Université d’Ottawa, à la Faculté de droit, à la Faculté d’éducation et au programme en études autochtones. Elle y a donné des cours sur les femmes des Premières Nations, l’éducation des élèves autochtones, les Premières Nations et leur histoire, les traditions autochtones et la décolonisation.

 

Actuellement, madame Commanda est directrice générale de la Confédération des centres éducatifs et culturels des Premières Nations. Elle a également siégé au Bureau des gouverneurs de l’Université des Premières Nations du Canada et siégé à trois reprises au conseil de bande de Kitigan Zibi.

Haut de page