Certificat de common law en français (CCLF)

La Faculté de droit de l’Université d’Ottawa a le plaisir d’annoncer l’avènement du nouveau Certificat de common law en français (CCLF), qu’elle lance par l’entremise d’un partenariat initial avec la Faculté de droit de l’Université de la Saskatchewan.

Le CCLF offrira aux étudiants entrants ayant des habiletés en français l’occasion unique d’obtenir un Certificat de common law en français de l’Université d’Ottawa à l’issue de leurs trois ans d’études dans le cadre du programme de J.D. à l’Université de la Saskatchewan. 

Ce programme conjoint est le premier du genre au Canada en ce qu’il permettra à des étudiants en droit choisis d’acquérir des compétences en matière de rédaction et de plaidoirie en français, ainsi qu’une compréhension approfondie des importants enjeux entourant les droits linguistiques au Canada. 

Les étudiants choisis devront effectuer un échange à Ottawa et participer à un concours de plaidoirie (tribunal-école) qui les opposera à des équipes provenant de partout au Canada. Ils et elles seront en outre jumelés avec des mentors aguerris de la profession juridique francophones ou francophiles et auront la possibilité d’effectuer un stage avec crédits auprès de cabinets juridiques, d’organisations et de juristes du gouvernement qui œuvrent en français. 

Ces expériences uniques donneront aux étudiants participants les outils nécessaires pour offrir des services juridiques de qualité en français une fois leur diplôme obtenu. Le CCLF est une première étape vers une carrière aussi variée que gratifiante avec plusieurs atouts à son actif, notamment :

  • la possibilité d’occuper le poste d’auxiliaire juridique auprès de la Cour suprême du Canada, les cours fédérales et la fonction publique fédérale ;
  • l’accès aux postes juridiques offerts dans toutes les sphères de la société où la formation juridique et la maîtrise des deux langues officielles constituent un atout ;
  • un apport à la collectivité francophone sous forme de services juridiques en français auxquels elle a droit ;
  • une contribution à l’administration de la justice dans les deux langues officielles ; et
  • l’appartenance à un réseau regroupant déjà mille juristes diplômés du Programme de common law en français de l’Université d’Ottawa qui partagent une formation unique, reconnue pour son excellence au Canada et dans le reste du monde.

Le CCLF sera offert aux étudiants qui entament leur première année d’études du programme de J.D. à la faculté de droit de l’Université de la Saskatchewan. Les étudiants intéressés doivent fournir une déclaration personnelle de 500 mots, en français, expliquant les raisons pour lesquelles le CCLF les intéresse.

Pour de plus amples renseignements au sujet du CCLF et de futur partenariats, veuillez communiquer avec la professeure Caroline Magnan, directrice du Programme CCLF, à cmagnan@uottawa.ca.

Haut de page