Mot du doyen (intérimaire)

Photo de François Larocque

Depuis plus de 50 ans, la Section de common law à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa est à l’avant-scène en matière de recherche en droit et de formation juridique. En tant que doyen de cette Section, j’ai bien l’intention de continuer à rehausser la réputation et la visibilité de la faculté de droit à l’échelle internationale, à poursuivre notre manière innovatrice d’aborder l’enseignement et la recherche ainsi que notre engagement institutionnel envers la justice sociale.

Située au cœur même d’Ottawa, à quelques pas de la Colline parlementaire et de la Cour suprême du Canada, l’Université d’Ottawa est la mieux placée du monde pour l’étude des deux systèmes juridiques du Canada, en anglais ou en français. Le programme d’études de la Section de common law, caractérisé par sa richesse et l’importance accordée à l’acquisition de la pensée critique, est tout à fait à même de préparer les étudiants à une carrière juridique réussie tant au Canada qu’à l’étranger.

Le corps professoral de la Section de common law se compose d’un vaste éventail d’experts, dont bon nombre sont reconnus comme des chefs de file dans leurs domaines respectifs.  Grâce à la qualité de leurs travaux de recherche, nos professeurs et professeures ont été nombreux à contribuer à l’évolution des systèmes juridiques du Canada et à la façon dont le droit y est exercé, enseigné et élaboré.  Nous pouvons nous enorgueillir à juste titre d’avoir parmi nos professeurs quatre titulaires de Chaires de recherche du Canada, une titulaire de Chaire de recherche de l’Université et maints récipiendaires de prix et distinctions prestigieux.

En tant que chef de file d’un large éventail de domaines d’études et ce, à l’échelle nationale et internationale, la Section de common law offre des spécialisations en résolution des différends, en droit de l’environnement, en droit international du commerce et des droits de la personne, en justice sociale et en droit de la technologie, en droit public et en droit autochtone.  Le Centre de recherche en droit, technologie et société a permis de renforcer la position de notre faculté en tant que leader en matière de droit et technologie dans l’ensemble du pays. L’Université d’Ottawa propose également un choix de cours parmi les plus diversifiés au monde en droit international.  Nous sommes en outre fiers d’abriter le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne, reconnu à l’échelle internationale. Nous détenons également  le titre de leader national en droit de l’environnement et abritons l’Académie de droit de l'environnement de l'UICN.

Les étudiantes et étudiants peuvent aussi se prévaloir d’une vaste gamme de possibilités d’apprentissage pratique, qu’il s’agisse de placements de stages ou de solides expériences de travail dans l’une des trois cliniques de la Faculté gérées par des étudiants : la Clinique juridique communautaire de l'Université d'Ottawa, qui traite aussi bien de matières criminelles que civiles ; la Clinique d'intérêt public et de politique d'Internet du Canada Samuelson-Glushko (CIPPIC), qui s’occupe de différends d’intérêt public entourant des questions liées à la technologie ; et la Clinique de droit de l'environnement de l'Université d'Ottawa qui, en partenariat avec Ecojustice, défend devant les tribunaux des dossiers en matière de politique environnementale. Qui plus est, la capitale nationale offre d’innombrables  programmes d'alternance travail-études permettant aux étudiants d’obtenir des crédits universitaires tout en acquérant de l’expérience professionnelle dans le cadre de placements au sein du gouvernement, de tribunaux judiciaires et administratifs et des secteurs industriels. Enfin, grâce à notre session intensive de janvier, nos étudiants bénéficient de l’enseignement de professeurs venus de tous les coins du monde et participent à des stages aussi divers qu’enrichissants.  Nos programmes de premier cycle et des études supérieures visent à inciter les étudiants à exceller et à contribuer de manière significative à leur société. 

La Section de common law est fière d’offrir certains des programmes d’études parmi les plus attrayants qui soient, en plus de permettre aux étudiants de donner bénévolement leur temps et leur expertise pour contribuer à l’essor de la communauté tout en acquérant les compétences et connaissances nécessaires au respect de la règle de droit et des valeurs garanties par la Charte.

 

François Larocque

Haut de page