Information pour étudiants en droit

Les étudiants en droit de deuxième et troisième année travaillent à la Clinique juridique communautaire de l’université d’Ottawa (la « Clinique ») à titre de chargés de dossiers au cours de l'année scolaire dans le cadre du cours d’introduction à la clinique d’aide juridique ou du cours Clinique pratique d'aide juridique avancée. Ces cours de six crédits leur permettent de travailler sur des dossiers de clients et d'acquérir des habiletés juridiques pratiques. Sous la direction d'un avocat superviseur, les chargés de dossiers apprennent à gérer un dossier à compter de l'entrevue initiale avec le client jusqu'à la dernière comparution en cour au compte de ce dernier. Chaque étudiant est affecté à une division particulière et aide des clients avec des problèmes juridiques relevant de cette division. La division de sensibilisation et d’éducation juridique communautaire donne l’occasion aux étudiants d’acquérir de solides connaissances dans plusieurs domaines du droit et de développer des habiletés en communication orale, en gestion de la clientèle et en transmission d’information juridique de manière accessible.

Veuillez noter que les étudiants inscrits dans la division de sensibilisation et d’éducation juridique communautaire ont des organismes communautaires et non des individus comme clients. En sus d’acquérir certaines des habiletés citées plus haut, les étudiantes et étudiants de cette division peuvent s’attendre à :

  • apprendre des domaines du droit différents
  • animer des séminaires d’information sur une gamme de sujets reliés au droit
  • rencontrer les gens sur le terrain et les informer de leurs droits en général
  • promouvoir le travail de la Clinique dans la communauté
  • représenter les clients de la division pénale en Cour de renvoi

La Clinique engage à temps plein un certain nombre d'étudiants pour l'été, jusqu'à ce qu'ils retournent aux études, en septembre. Il suivent alors, en qualité de chefs de division, un cours avancé en clinique pratique d'aide juridique au cours duquel ils aident les nouveaux étudiants tout en continuant à travailler sur les dossiers de la Clinique.

Quels avantages la Clinique offre-t-elle?

En travaillant pour la Clinique à titre de chargés de dossiers, les étudiants qui s'intéressent à la fois à la défense des droits et à la justice sociale peuvent acquérir des compétences et apporter une contribution significative à la collectivité. Plusieurs des étudiants en droit n'ont pas la chance d'acquérir de l'expérience pratique dans leur domaine avant d'obtenir leur diplôme et de faire leur stage. En fait, certains n’ont jamais assisté à une audience ou qui comprennent la procédure judiciaire.

Le travail à la Clinique permet aux étudiants d'acquérir une expérience pratique en gérant les dossiers des clients, en comparaissant devant le tribunal pour leur compte ou en donnant des conseils juridiques à des organismes communautaires. La Clinique permet aux étudiants d'avoir une meilleure compréhension des questions et des compétences liées à l'exercice du droit dans une clinique d'aide juridique offrant ses services à des personnes défavorisées. En outre, le cours clinique peut satisfaire à l'obligation, imposée par la Section de common law de la Faculté de droit, de participer à un « tribunal-école ».

Sous la supervision d'avocats, les chargés de dossiers de la Clinique acquièrent et mettent en pratique de nombreuses habiletés, notamment :

  • mener des entrevues avec les clients cherchant à obtenir des conseils et de l'information juridiques;
  • faire des recherches juridiques sur les dossiers des clients;
  • rédaction de lettres, de requêtes, d’observations, de mémoires et d’autres documents juridiques;
  • négocier avec les avocats, y compris ceux de la Couronne, et avec la partie adverse;
  • interroger et contre-interroger des témoins au cours d'une audience ou d'un procès;
  • gestion et planification des dossiers;
  • responsabilité professionnelle;
  • présenter des séances d’information portant sur divers domaines du droit;
  • préparer et présenter des observations à la cour ou au tribunal;
  • représenter, à titre d'avocat de service, des locataires devant la Commission de la location immobilière;
  • aider les femmes qui ont été victimes de violence à obtenir une indemnité.

Qu'est-ce que le travail à la Clinique implique?

Étudiants de première année :

Les étudiants de première année peuvent se familiariser avec la clinique et y acquérir de l'expérience grâce au « Programme d’orientation pour les étudiants en droit » offert par la clinique. Dans le cadre de ce programme, les étudiants de première année sont associés à des chargés de dossiers de la clinique. Les étudiants de première année se familiarisent avec les activités de la clinique en observant le travail des chargés de dossiers et participer à l'examen des dossiers.

Les étudiants de première année de la clinique ne sont pas tenus de s'engager à travailler un nombre d'heures fixées à l'avance. C'est plutôt à eux de déterminer, de concert avec les chargés de dossiers, les heures qui leur conviennent pour rencontrer ces derniers. Les étudiants de première année inscrits au « Programme d’orientation pour les étudiants en droit » sont cependant tenus de participer à une session d'information, dont la date est annoncée bien à l'avance.

Étudiants de deuxième ou troisième année :

Les étudiants de deuxième année et de troisième année qui n'ont pas déjà travaillé à la Clinique à titre de chargés de dossiers sont admissibles au cours d’introduction à la clinique d'aide juridique, tandis que ceux et celles qui ont déjà travaillé à la Clinique à ce titre peuvent s'inscrire au cours Clinique pratique d'aide juridique II ou III.

Chaque cours clinique est un cours de six crédits qui s'étend sur toute l'année scolaire. Les chargés de dossiers inscrits à ces cours sont notés sur la base d'un échec ou d'une réussite pour leur travail. Les fonctions des chargés de dossiers sont notamment les suivantes : mener les entrevues initiales avec les clients, présenter des demandes de renvoi pour le compte des clients de la division criminelle, présenter des séances d’information en vue de renseigner le public sur diverses questions juridiques, rédiger des lettres, rencontrer régulièrement l'avocat superviseur et faire de la recherche. Les étudiants inscrits au cours d’introduction à la clinique d'aide juridique participent en outre, de septembre à décembre, à un séminaire de formation hebdomadaire.

Chaque année, les séances d’accueil n’ont pas lieu en décembre et en avril, ainsi que la dernière semaine du mois de janvier, de façon à ce que les chargés de dossiers, même s'ils sont toujours responsables des dossiers qui leur ont été confiés, puissent se consacrer à leurs examens et à leurs dissertations.

Il est possible de procéder à l’inscription au cours d’introduction à la clinique d'aide juridique environ au même moment que le choix des cours. Pour obtenir de plus amples renseignements concernant les heures et les procédures d’inscription, veuillez consulter la page Cours à la clinique d’aide juridique.

Remarque au sujet de la session de janvier :

La Clinique est ouverte comme à l’habitude au cours de la session de janvier, sauf pendant la dernière semaine, de façon à libérer les étudiants pour qu'ils puissent se consacrer aux examens et aux congés de fin de session. Les étudiants ne peuvent pas s’inscrire pour des stages ou à des cours internationaux pendant la session de janvier puisque ces cours ne permettent pas aux étudiants de s’acquitter de leurs tâches liées à la Clinique pendant la session. Ils doivent toutefois s’inscrire aux cours pendant la session de janvier.

Emplois d’été :

Après leur première année d’étude, les étudiants en droit peuvent également participer à la Clinique en tant qu’étudiants d’été. Si vous souhaitez en savoir davantage, consultez la page Emplois d’été.

Haut de page